Présentation de l’éditeur

Ici, lorsque quelqu’un disparaît, on dit simplement qu’il s’est évaporé, personne ne le recherche, ni la police parce qu’il n’y a pas de crime, ni la famille parce qu’elle est déshonorée.

Partir sans donner d’explication, c’est précisément ce que Kaze a fait cette nuit-là. Comment peut-on s’évaporer si facilement ? Et pour quelles raisons ? C’est ce qu’aimerait comprendre Richard B. en accompagnant Yukiko au Japon pour retrouver son père, Kaze. Pour cette femme qu’il aime encore, il mènera l’enquête dans un Japon parallèle, celui du quartier des travailleurs pauvres de San’ya à Tokyo et des camps de réfugiés autour de Sendai.

Mais, au fait : pourquoi rechercher celui qui a voulu disparaître ?

Quelques mots du Passeur

Thomas B. Reverdy signe là un GRAND roman japonais, subtil et délicat, poétique et envoûtant.
L’auteur promène ses personnages à travers un japon post-Fukushima, pays dont il réalise une peinture absolument saisissante, et offre à son lecteur captivé un roman d’une richesse inouïe.

 

Les évaporés de Thomas B. Reverdy
Paru le 21 août 2013 chez Flammarion
19 €