Présentation du libraire

A Pont-Aven, à la fin XIXe siècle, se côtoient les singuliers, ces artistes qui cherchent à rompre avec l’académisme des grandes écoles. On y croise les plus grands : Gauguin, Van Gogh, Toulouse-Lautrec. C’est dans cette « cité des peintres » bretonne qu’Hugo, jeune belge, se réfugie pour expérimenter la photographie, art naissant. Il entretient alors une correspondance avec son ami Tobias et sa cousine Hazel, sa petite « noisette ».

Quelques mots du Passeur

Quel bonheur de lecture que ce roman épistolaire !

Une jolie réflexion sur l’art, le rôle des artistes de l’époque et la place de la femme.
Un texte frais, vivant et à l’humour très british.
On adore !

Les singuliers d’Anne Percin
Paru le 20 août 2014 aux éditions du Rouergue
22€