Présentation de l’éditeur

En juin 1940, en pleine débâcle, Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, sauva la vie de milliers de personnes en désobéissant à son gouvernement. Entre 30 000 et 50 000 réfugiés de toutes nationalités et religions bénéficièrent d’un visa signé de sa main qui leur permit de fuir la menace nazie. Plus de 10 000 juifs échappèrent à une mort certaine dans les camps. Relevé de ses fonctions, exilé dans son propre pays, oublié de tous, Aristides de Sousa Mendes paya jusqu’à la fin de sa vie le prix fort pour ses actes de courage.

Quelques mots du Passeur

Récit magnifique et bouleversant, à l’image de cet homme, de ses actes et de son destin exceptionnel.

 

Le consul de Salim Bachi
Paru le 1er janvier 2015 aux éditions Gallimard
17,50 €