Présentation de l’éditeur

Entendre la parole des enfants est devenu mortel. Au parc, les adultes dépérissent sous les cris de leur progéniture. Cette épidémie étrange se répand partout, dans toute la ville, dans chaque famille. Des transmissions radiophoniques dont l’origine est inconnue ordonnent en boucle et à chacun d’abandonner tout, leur maison, et de partir. La nuit, les rues des quartiers résidentiels se transforment en issue de secours pour pères tentant d’échapper au désespoir. Aux yeux de Sam et Claire, il semble que la seule alternative est de s’enfuir loin de leur fille, Esther. Celle-ci se moque de la maladie de ses parents, sans comprendre pour l’instant que, d’ici quelques années, elle sera aussi victime de la toxicité du langage. Mais, petit à petit, Claire et Sam se rendent compte qu’il n’est pas si facile de quitter un être cher, même si la parole malveillante des enfants les fait décliner à vue d’œil. Le soir de leur départ, Claire disparaît mystérieusement. Sam, lui, est déterminé à trouver un antidote à la toxicité du langage, et va pénétrer au cœur d’un monde étrange pour tenter de sauver sa famille.

Quelques mots du Passeur

Avec ce roman fascinant, l’étourdissant Ben Marcus émerge avec grâce et intelligence et balaye tout sur son passage. Il s’inscrit dans un paysage rare et précieux, celui de ces petits ovnis littéraires terriblement réjouissants qui bousculent un peu la littérature contemporaine.

 

L’alphabet de flammes de Ben Marcus
Paru le 20 février 2014 aux éditions du Sous Sol
22 €