Présentation de l’éditeur

Il s’appelle Marko Voronine. Il est en danger. La mafia le poursuit. Il croit trouver refuge sur Belz, une petite île bretonne au large de Lorient coupée de tout sauf du vent. Mais quand le jeune Ukrainien débarque du ferry, l’accueil est plutôt rude. Le métier du grand large en a pris un coup, l’embauche est rare sur les chalutiers et les marins rechignent à céder la place à un étranger. Et puis de curieuses histoires agitent en secret ce port de carte postale que les locaux appellent «l’île des fous». Les hommes d’ici redoutent par-dessus tout les signes de l’Ankou, l’ange de la mort, et pour Marko, les vieilles légendes peuvent se montrer aussi redoutables que les flingues de quelques tueurs roumains.

Quelques mots du Passeur

Clandestinité, mafia roumaine et légendes bretonnes font bon ménage dans ce roman policier survolté. Mélange étonnant et détonnant, les codes du thriller contemporain viennent heurter de plein fouet les vieilles croyances insulaires belzoises. C’est efficace, original et très convaincant ! Nouveau venu sur la scène du polar français, retenez bien le nom d’Emmanuel Grand.

 

Terminus Belz d’Emmanuel Grand
Paru le 9 janvier 2014 chez Liana Levi
19 €