Incipit :

« Les aimait-il assez pour les priver de leur mère ? »

Quelques mots du Passeur :

Olivier Sebban trouve d’emblée les mots justes.

Roman d’un amour viscéral, celui du père pour ses deux enfants. Celui d’un homme qui n’hésite pas à kidnapper ses deux fils pour les éloigner de leur mère, femme adultère, qui ne respecte pas son droit de garde.

Roman de nature. Tour à tour féérique et funeste, bienveillante et hostile, irrémédiablement transcendante.

Olivier Sebban délocalise le Nature writing et nous offre avec ce troisième texte un superbe roman.
Auteur à découvrir de toute urgence puis à suivre de près…

Roi mon père d’Olivier Sebban
Paru le 7 février 2013 au Seuil
17€